ROYAUME-UNI

ROYAUME-UNI – Si l’on récapitule cette histoire, nous avons un personnage qui joue avec son détecteur de métaux au milieu du site mégalithique de Rollright Stones. Le détecteur émet des signaux et, en toute normalité, le personnage se met à creuser, creuser, creuser… et met au jour une patère. Bingo ! C’est seulement le cinquième exemplaire de ce type d’objet découvert en Angleterre. Quelques autres bricoles sortent. Donc, il appelle l’agent de liaison – cette sorte d’archéologue qui sert de charnière entre le pillage officiel et l’archéologie officielle défaillante – qui décide qu’on peut bien continuer à creuser au milieu des mégalithes, sans concertation scientifique ni préoccupation patrimoniale. Y aurait-il urgence ? Oui, car si un « détectoriste » a trouvé quelque chose et qu’on laisse le vestige en place, un autre (ou le même) repassera derrière sans avoir cette fois la délicatesse de téléphoner à l’administration. Finalement, c’est une sépulture saxonne qui émerge du sol, et des élucubrations de la tête du « détectoriste ».

Photo : News Team International
Photo : News Team International.

Man discovers 1,400 year-old Saxon skeleton believed to be pagan witch

retour

  • Nombre d'objets pillés en France aujourd'hui :
  • 1 017
  • Nombre d'objets pillés en France depuis le début de cette année :
  • 233 781
  • Nombre d'objets pillés en France depuis le dècret n°91-787 du 19 août 1991 :
  • 11 859 881