INTERNATIONAL – Les premiers djihadistes, qui détruisaient des statues dans le musée de Mossoul, agissaient à visage découvert. Ils s’exhibaient, fiers de leur forfait. « Dorénavant, ils opèrent masqués, par peur d’être reconnus », constate Édouard Planche, responsable du programme de lutte contre le trafic des biens culturels à l’Unesco. Que s’est-il passé entre-temps ? Un chef touareg, du groupe malien Ansar Dine, qui avait ordonné la destruction de neuf mausolées, dont celle de Sidi Yahia à Tombouctou, a comparu le 30 septembre dernier devant la Cour pénale internationale pour « crime de guerre ». C’est une première.

Le Mausolée de Sidi Yahia au Mali après sa destruction en 2012. Photo : DR.
Le Mausolée de Sidi Yahia au Mali après sa destruction en 2012. Photo : DR.

Les mots de « génocide culturel » sont dorénavant prononcés contre Daesh

retour

  • Nombre d'objets pillés en France aujourd'hui :
  • 1 017
  • Nombre d'objets pillés en France depuis le début de cette année :
  • 233 781
  • Nombre d'objets pillés en France depuis le dècret n°91-787 du 19 août 1991 :
  • 11 859 881