MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE

L’association Halte au Pillage se tient à votre disposition pour animer des stands lors de vos manifestations. Nous proposons également notre matériel pédagogique pour accompagner vos projets d’atelier scientifique.

Toutes les demandes doivent se faire à l’avance pour vous assurer la disponibilité de nos intervenants et/ou de notre matériel : association(a)happah.org.

Le matériel est accompagné de fiches pédagogiques afin de vous en faciliter l’utilisation.

Série de sépultures Fouillée oui, pillée non !

Ces maquettes permettent de comprendre les notions de stratigraphie, de prélèvements planimétrique et méthodique ainsi que d’approcher l’anthropologie funéraire.
> La sépulture néolithique
> Le sarcophage mérovingien
> Le Poilu de 1915 – à venir

Les jeux mémo

Ces jeux permettent de découvrir 25 sites vandalisés et les objets qui y ont été volés.
> Pillage et trafic en France
> Pillage et trafic en Europe
> Pillage et trafic à travers le Monde
en cours de réalisation

Le jeu des 7 familles

A travers sept périodes de l’Histoire de France, ce jeu offre un panorama des objets pillés qui ont un jour appartenu à des enfants, des femmes et des hommes.
en cours de réalisation


A lire aussi :

> Demandez nos outils de communication
> Fiches pratiques
> Prises de position
> Livre blanc de l’archéologie préventive


FRANCE En avril 2012, suivant l’édition du journal Ouest-France du 6 juillet 2017, une personne pénètre sur une parcelle agricole à Plouagat (Côtes-d’Armor). Son attention est attirée par la présence de tuiles gallo-romaines dans les labours. Elle parcourt le champ, un détecteur de métaux dans une main, une pelle dans l’autre. Inévitablement, elle découvre, en suivant le signal-sonde du détecteur puis en fouillant, des objets métalliques de la même période que les tuiles : des centaines de monnaies du IIIe siècle ! De sérieux doutes sur la légalité de la découverte se font jour à la lecture du récit de l’événement par l’inventeur !

Un Breton déterre un trésor romain d’exception grâce à son détecteur de métaux